Catégories
Roman 2.0 de Science-Fiction

Chapitre 4: l’arrivée

Sur les réseaux sociaux, le hashtag « #UFO» était omniprésent. Quel que soit le pays, ce mot-dièse était dans pratiquement tous les messages.

Tout était parti d’un tweet de la NASA, accompagné d’une photo. Un objet non identifié avait été repéré aux détours de Saturne. Depuis, des complotistes, qui doutaient de la pertinence du cliché, aux aficionados des théories extra-terrestres, chacun donnait son avis.

Malgré le fait que le message originel ait été publié à 23h14min, des centaines de milliards de messages circulaient à propos d’un éventuel OVNI.

Il n’aura fallu que quelques heures pour que l’Administration américaine pour préciser la nature de cet objet volant : il s’agissait bel et bien d’un vaisseau spatial dont la forme semblait défier les géométries les plus usitées et dont la trajectoire semblait défier les lois connues de la physique.

Une chose était sûre, c’est qu’elle ne savait pas si notre planète était en danger tellement tout était imprévisible le concernant.

Les radios, les chaînes et sites internet d’information, les réseaux sociaux, les youtubeurs,… tout le monde allait à sa propre interprétation. Pierre, Alix et Caroline, chacun de leur côté, suivaient les faits.

Caroline, comme à son habitude, regardait tout ceci comme si ce n’était qu’un canular.

«  Pfff ! S’il y avait eu une mouche qui avait largué son mistral dans l’espace, ces blaireaux d’amerloques aurait crié à la tempête spatiale… »

Pierre, lui, suivait d’un œil les faits sans trop se demander s’ils étaient vrais ou pas. Il se disait que comme souvent, il fallait prendre du recul pour mieux comprendre et interpréter ce que l’on voyait.

Alix, quant à lui, était convaincu que la NASA ne pouvait nullement communiquer sur une chose aussi importante si elle n’était pas sûr d’elle.

Il faudra attendre quarante-deux minutes pour voir un autre message de la NASA annoncer :

« Le vaisseau initialement aperçu aux alentours de Saturne vient d’entrer dans notre atmosphère. Il est en orbite au-dessus de la France et semble se déplacer en formant une sorte de « D » . »

Inès et Naël observaient le phénomène à l’aide du télescope de leur père dans la région de Bordeaux. Ils pouvaient en effet voir que le vaisseau se déplaçaient en ligne droite puis retournait au point de départ en faisant un arc d’ellipse. Ils souriaient d’enthousiasme et leurs yeux de huit ans brillaient d’émerveillement.

Il n’y avait qu’un vaisseau ; par conséquent, la plupart des personnes vivant sur cette planète était optimiste quant à cette rencontre.

Après une trentaine de minutes, le vaisseau cessa ses mouvements et se fixa en orbite géostationnaire au-dessus de la base militaire de Mérignac, proche de Bordeaux. Malgré cette position, les satellites, eux-aussi en orbite géostationnaires, ne semblaient pas en être affectés et fonctionnaient parfaitement. Les communications pouvaient donc s’effectuer normalement.

Ce fait était à l’avantage du vaisseau. En effet, on pouvait imaginer qu’un envahisseur belliqueux aurait été tenté de détruire avant tout nos systèmes de communication.

C’est ainsi que les terriens accueillirent cet étranger venu de l’espace avec plaisir et sans trop de crainte. Les complotistes se transformèrent en moutons de Panurge, et les sceptiques en convaincus. Nul ne pouvait douter désormais de la véracité des propos tenus par les scientifiques relatant les faits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *